6-1 | Table des matières


À propos des contributeurs

CHRISTINE ALBERT, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
NINA BARADA, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
RÉMY BESSON, UNIVERSITE DE TOULOUSEJEAN JAURÈS
JAMES CISNEROS, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
STÉPHANIE CROTEAU, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL/UNIVERSITÉ SORBONNE NOUVELLE PARIS 3
DOMINIC GAGNON
MICHÈLE GARNEAU, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
DOLORÈS P.-RODRIGUEZ, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
CAROLINE ZÉAU, UNIVERSITÉ DE PICARDIE JULES VERNE


CHRISTINE ALBERT, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

Notice biographique

Chris­tine Albert est actuelle­ment doc­tor­ante au départe­ment d’études ciné­matographiques de l’Université de Mon­tréal. Après un mémoire de maîtrise por­tant sur l’idi­otie du réel dans le ciné­ma d’Hong Sang­soo et la philoso­phie de Clé­ment Ros­set, sa thèse porte sur la notion de « vraisem­blance » en tant que fron­tière entre mon­des réel et fic­tion­nel au ciné­ma : « Le monde fic­tion­nel au ciné­ma : un ailleurs para­dox­al ». C’est notam­ment à par­tir du ciné­ma de Buster Keaton, René Clair, Kuro­sawa Aki­ra et Luc Moul­let qu’elle se penchera sur la ques­tion. Elle s’intéresse égale­ment à la ten­sion nar­ra­tive dans le ciné-roman français, à par­tir de l’œuvre de Louis Feuil­lade. Une com­mu­ni­ca­tion est prévue sur ce sujet lors de la Con­férence annuelle de l’Association cana­di­enne d’études ciné­matographique à Ottawa en juin 2015.

 Bio

Chris­tine Albert is cur­rent­ly a Ph.D. can­di­date at the Uni­ver­sité de Mon­tréal. After a mas­ter the­sis on the idio­cy of the real in Hong Sangsoo’s films and Clé­ment Rosset’s phi­los­o­phy, her the­sis ana­lyzes the notion of “vraisem­blance” (verisimil­i­tude) as a fron­tier between the real and the fic­tion­al worlds: “The fic­tion­al world in films: a para­dox­i­cal else­where.” Her work focus­es espe­cial­ly on the films of Buster Keaton, René Clair, Kuro­sawa Aki­ra and Luc Moul­let. Albert’s research inter­ests also include the nar­ra­tive ten­sion in the French “ciné- roman,” espe­cial­ly in the works of Louis Feuil­lade. A pan­el deal­ing with this sub­ject is set to present at the Annu­al Con­fer­ence of the Film Stud­ies Asso­ci­a­tion of Cana­da in Ottawa in June 2015.

Haut de page

NINA BARADA, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

Notice biographique

Après avoir étudié en sci­ences poli­tiques à l’Institut d’Etudes Poli­tiques / Sci­ences Po de Bor­deaux (France) et le ciné­ma à l’Université Libre de Brux­elles (Bel­gique), Nina Bara­da est actuelle­ment doc­tor­ante en études ciné­matographiques à l'Université de Mon­tréal, sous la direc­tion de Michèle Gar­neau. Sa thèse porte sur Un ciné­ma élé­giaque : la plainte et le deuil dans les films. Elle a notam­ment présen­té ses recherch­es sur l’ONF à la con­férence 2014 de l’American Coun­cil for Québec Stud­ies (ACQS).

 Bio

After study­ing polit­i­cal sci­ences at the Insti­tut d’Etudes Poli­tiques / Sci­ences Po Bor­deaux (France) and cin­e­ma at the Uni­ver­sité Libre de Brux­elles (Bel­gium), Nina Bara­da is now a Ph.D. can­di­date in Film Stud­ies at the Uni­ver­sité de Mon­tréal under the super­vi­sion of Michèle Gar­neau. Her the­sis con­sid­ers An ele­giac cin­e­ma: lament and mourn­ing in films. Bara­da has pre­sent­ed her research on the NFB at the Amer­i­can Coun­cil for Québec Stud­ies (ACQS) 2014 Bien­nal Con­fer­ence.

Haut de page

RÉMY BESSON, UNIVERSITE DE TOULOUSEJEAN JAURÈS

 Notice biographique

Post-doc­tor­ant au LLA-CREATIS (Uni­ver­sité de Toulouse II), Rémy Besson a soutenu en 2012 un doc­tor­at en his­toire à l’EHESS (Paris), por­tant sur la mise en réc­it du film Shoah de Claude Lanz­mann. Il a été post-doc­tor­ant à l'Université de Mon­tréal (2012-2014). Ses travaux actuels por­tent sur l’intermédialité, la cul­ture visuelle et les modes de représen­ta­tion du passé.

 Bio

A Post­doc­tor­al Fel­low at LLA-CREATIS (Toulouse Uni­ver­si­ty), Remy Besson wrote a Ph.D. Dis­ser­ta­tion in His­to­ry at the EHESS (Paris), on Shoah by Lanz­mann: the Mak­ing of the Nar­ra­tive (2012). He was pre­vi­ous­ly a Post­doc­tor­al Researcher at the Uni­ver­si­ty of Mon­tre­al (2012-2014). His recent works deals with Inter­me­di­al­i­ty, Visu­al Cul­ture and the Rep­re­sen­ta­tions of the Past.

Retourner au haut

JAMES CISNEROS, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL


Notice biographique

James Cis­neros enseigne la lit­téra­ture lati­no-améri­caine, le ciné­ma, et les études cul­turelles à l'Université de Mon­tréal. Il mène des recherch­es sur les échanges esthé­tiques et inter­mé­di­aux entre la télévi­sion, le ciné­ma et les nou­veaux médias en Argen­tine.

 Bio

James Cis­neros teach­es Latin Amer­i­can lit­er­a­ture, film and cul­tur­al stud­ies at the Uni­ver­si­ty of Mon­tre­al. His research focus­es on the inter­face of media net­works with urban space, and present­ly includes an indi­vid­ual project on tele­vi­sion and audio­vi­su­al media in Argenti­na.

Haut de page

STÉPHANIE CROTEAU, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL/UNIVERSITÉ SORBONNE NOUVELLE PARIS 3

Notice biographique

Stéphanie Croteau est doc­tor­ante en études ciné­matographiques à l’Université de Mon­tréal en cotutelle avec l’Université Sor­bonne Nou­velle - Paris 3. Elle pré­pare une thèse de doc­tor­at qui a pour titre Esthé­tique, motif, savoir : le per­son­nage vu du dos au ciné­ma et dans les autres arts. Elle est mem­bre étu­di­ant du Cen­tre de recherch­es inter­mé­di­ales sur les arts les let­tres et les tech­niques (CRI­alt), et par­ticipe depuis 2012 au pro­jet de recherche « L’exemplarité doc­u­men­taire : modal­ités et enjeux de pat­ri­mo­ni­al­i­sa­tion à l’Office nation­al du film du Cana­da » piloté par Michèle Gar­neau (sub­ven­tion Savoir du CRSH, 2012-2015).

 Bio

Stéphanie Croteau is a Ph.D. stu­dent in film stud­ies at the Uni­ver­sité de Mon­tréal, with joint super­vi­sion from the Uni­ver­sité Sor­bonne Nou­velle - Paris 3. She is cur­rent­ly writ­ing a doc­tor­al the­sis enti­tled Aes­thet­ics, Pat­tern, Knowl­edge: The Char­ac­ter Seen from the Back in Cin­e­ma and Oth­ers Arts. Croteau is a stu­dent mem­ber of the Cen­tre de recherch­es inter­mé­di­ales sur les arts les let­tres et les tech­niques (CRI­alt) and has par­tic­i­pat­ed in the research project Doc­u­men­tary Exem­plar­i­ty: the Modal­i­ties and Stakes of Her­itage at the Nation­al Film Board led by Michèle Gar­neau (SSHRC, 2012-2015) since 2012.

Haut de page

DOMINIC GAGNON

Notice biographique

Réal­isa­teur, artiste d’installation et de per­for­mance, Dominic Gagnon tra­vaille à par­tir d’images non-ortho­dox­es issues du Web. Ses œuvres ques­tion­nent la spé­ci­ficité du ciné­ma tout en forçant l’éclatement de ses cadres con­ceptuels et formels. Par ces tor­sions, sa pra­tique remet en ques­tion les modal­ités insti­tu­tion­nelles et cul­turelles de pro­duc­tion et de con­som­ma­tion des images. Depuis 1996, ses œuvres insis­tent sur les thèmes des mytholo­gies con­tem­po­raines, les pro­duc­tions mar­ginales de l’image en mou­ve­ment et leur cen­sure, les con­di­tions de médi­a­tion entre l’œuvre et le spec­ta­teur. Son tra­vail a été présen­té à la Trans­me­di­ale (Berlin), aux Ren­con­tres Inter­na­tionales du doc­u­men­taire de Mon­tréal (RIDM), à la Bien­nale de l'image en mou­ve­ment de Genève, à la XXe Man­i­fes­ta­tion inter­na­tionale d'art vidéo et de nou­veaux médias (Cler­mont-Fer­rand), au cen­tre d’art con­tem­po­rain de Seat­tle et aux fes­ti­vals de per­for­mance TIPAF Win­ter Event (Tai­wan), The Future of Imag­i­na­tion (Sin­ga­pore), Asi­atopia (Thaï­lande), 100 Dessus Dessous (France) et Cor­po­re­al Heat (Boston).

 Bio

As a film­mak­er, instal­la­tion and per­for­mance artist, Dominic Gagnon works with non-ortho­dox images tak­en from the Inter­net. In addi­tion of ques­tion­ing the speci­fici­ty of cin­e­ma, his work breaks con­cep­tu­al and for­mal frames. By these twists, his prac­tice chal­lenges the insti­tu­tion­al and cul­tur­al modal­i­ties of pro­duc­tion and con­sump­tion of images. Since 1996, his work insists on var­i­ous themes: mytholo­gies, mar­gin­al pro­duc­tion of the image and its cen­sor­ship, the con­di­tions of medi­a­tion between the work of art and its spec­ta­tor. His films have been pre­sent­ed at the Trans­me­di­ale (Berlin), at the Ren­con­tres Inter­na­tionales du doc­u­men­taire de Mon­tréal (RIDM), at the Bien­nale de l'image en mou­ve­ment de Genève, at the 20th Man­i­fes­ta­tion inter­na­tionale d'art vidéo et de nou­veaux médias (Cler­mont-Fer­rand), at the Seat­tle Cen­ter of Con­tem­po­rary Art and to mul­ti­ple per­for­mance fes­ti­vals: TIPAF Win­ter Event (Tai­wan), The Future of Imag­i­na­tion (Sin­ga­pore), Asi­atopia (Thai­land), 100 Dessus Dessous (France) and Cor­po­re­al Heat (Boston).

Haut de page

MICHÈLE GARNEAU, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

Notice biographique

Michèle Gar­neau est pro­fesseure à l’université de Mon­tréal au départe­ment d’histoire de l’art et d’études ciné­matographiques. Elle mène actuelle­ment une recherche sur L’exemplarité doc­u­men­taire : modal­ités et enjeux de pat­ri­mo­ni­al­i­sa­tion à l’Office nation­al du film (CRSH, 2012-2015). Elle a co-dirigé plusieurs ouvrages col­lec­tifs sur le ciné­ma doc­u­men­taire et les médias (Tra­ver­sés de Pierre Per­rault, Québec, Édi­tions Fides, 2009 : Enjeux inter­cul­turels des médias, Altérités, trans­ferts et vio­lences, Ottawa, Press­es de l’université d’Ottawa, 2011 ; « La Nou­velle Vague et le ciné­ma direct : ren­con­tres France/Québec » Nou­velles vues, Revue sur les pra­tiques et les théories du ciné­ma au Québec, No 14, Hiv­er 2012-2013. [nou​vellesvues​.ulaval​.ca]). Ses recherch­es actuelles ques­tion­nent les con­di­tions de pos­si­bil­ité d’une éthique des ver­tus par le ciné­ma doc­u­men­taire.

 Bio

Michèle Gar­neau is a pro­fes­sor in the Depart­ment of Art His­to­ry and Film Stud­ies at the Uni­ver­si­ty of Mon­tre­al. She is cur­rent­ly com­plet­ing a research project on Doc­u­men­tary Exem­plar­i­ty: the Modal­i­ties and Stakes of Her­itage at the Nation­al Film Board (SSHRC, 2012-2015). She has co-edit­ed sev­er­al col­lect­ed vol­umes on doc­u­men­tary film and media (Tra­ver­sés de Pierre Per­rault, Québec, Édi­tions Fides, 2009; Enjeux inter­cul­turels des médias, Altérités, trans­ferts et vio­lences, Ottawa, Press­es de l’université d’Ottawa, 2011; “La Nou­velle Vague et le ciné­ma direct : ren­con­tres France/ Québec” Nou­velles vues, Revue sur les pra­tiques et les théories du ciné­ma au Québec, No 14, Hiv­er 2012-2013. <nou​vellesvues​.ulaval​.ca>). Her cur­rent research asks how doc­u­men­tary cin­e­ma might pro­vide the con­di­tions of pos­si­bil­i­ty for a virtue ethics.

Haut de page

DOLORÈS P.-RODRIGUEZ, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

Notice biographique

Dolorès P.-Rodriguez est can­di­date à la maîtrise à l’Université de Mon­tréal. Elle com­plète actuelle­ment un mémoire por­tant sur les enjeux de la doc­u­men­ta­tion audio-visuelle dans la pra­tique de la per­for­mance. Elle y inter­roge la pos­si­ble per­for­ma­tiv­ité et autonomi­sa­tion des traces matérielles de la per­for­mance en regard au geste per­for­matif ini­tial. Depuis 2014, elle est mem­bre étu­di­ant au CRI-alt (Cen­tre de recherch­es inter­mé­di­ales sur les arts, les let­tres et les tech­niques).

 Bio

Dolorès P.-Rodriguez is com­plet­ing a Master’s degree in film stud­ies at the Uni­ver­sité de Mon­tréal. Her the­sis ques­tions the rela­tion between per­for­mance and its audio­vi­su­al doc­u­men­ta­tion. In regard to the per­for­mance ini­tial act, she defends the pos­si­bil­i­ty of a form of per­for­ma­tiv­i­ty and autonomi­sa­tion of its mate­r­i­al traces beyond the per­for­mance itself. Since 2014, she is a stu­dent mem­ber at the CRI-alt (Cen­tre de recherch­es inter­mé­di­ales sur les arts, les let­tres et les tech­niques).

Haut de page

CAROLINE ZÉAU, UNIVERSITÉ DE PICARDIE JULES VERNE

Notice biographique

Car­o­line Zéau est maître de con­férences à l’Université de Picardie Jules Verne à Amiens et y enseigne l’histoire et l’esthétique du ciné­ma doc­u­men­taire. Elle y est égale­ment respon­s­able du Diplôme d’Université Réal­i­sa­tion doc­u­men­taire de créa­tion. Elle a pub­lié sa thèse de doc­tor­at sous le titre L'Office nation­al du film et le ciné­ma cana­di­en (1939-2003). Éloge de la fru­gal­ité, aux Édi­tions Peter Lang. Elle est mem­bre du con­seil d’administration du Cen­tre de créa­tion ciné­matographique Périphérie. Elle a par ailleurs écrit pour divers­es revues (Images doc­u­men­taires, 1895, Ver­ti­go, 24 Images, Nou­velles vues sur le ciné­ma québé­cois, Décadrages) et con­tribué à divers vol­umes col­lec­tifs.

 Bio

Car­o­line Zéau is an assis­tant pro­fes­sor in the Fac­ul­ty of Arts at the Uni­ver­si­ty of Picardie Jules Verne, where she teach­es doc­u­men­tary his­to­ry and aes­thet­ics and heads the Cre­ative Doc­u­men­tary Film­mak­ing diplo­ma. She pub­lished her Ph.D. dis­ser­ta­tion, L’Office nation­al du film et le ciné­ma cana­di­en (1939-2003). Éloge de la fru­galité, in 2006 with Peter Lang Inter­na­tion­al Aca­d­e­m­ic Pub­lish­ers. Her oth­er works have appeared in many col­lect­ed vol­umes and jour­nals (Images doc­u­men­taires, 1895, Ver­ti­go, 24 Images, Nou­velles vues sur le cinéma québé­cois, Décadrages). Zéau is a board mem­ber of Périphérie Cre­ation Film Cen­ter.

Haut de page